Parthenay a souri aux Gravelinois et à Nicolas Baroux

Avec trois étapes de Grand Prix et deux Championnats de France individuels disputés entre le 1eravril et le 6 mai, mieux vaut avoir programmé son entraînement pour atteindre un pic de forme sur cette période diablement intense !

A Parthenay, dimanche, le bilan régional a confirmé la première impression de Paillencourt : à l’exception d’un Lomme Natation Triathlon en difficulté,  ça « roule » pour tous les autres !

 

D2 masculine : Gravelines qui rit, Lomme qui pleure

 

Gravelines Triathlon, qui avait plutôt bien lancé sa saison à Paillencourt (5ème), a encore hissé son niveau : 2ème, sa meilleure place depuis son accession en D2. C’est plus fort individuellement, avec  son leader Romain Hesschentier (5èmepuis 2ème), mais aussi collectivement, avec un total points qui passe de 48 à 27, preuve d’une belle densité renforcée par Florent Lefebvre (11ème) et Victor Boudin 14ème. Et revoilà les Gravelinois dans la course au podium…

En revanche, les Lommois sont déjà concernés par la zone dite « dangereuse ». Aucun athlète dans le top 40 (Cyril Caré 42ème, Joakim Territo 44ème, Arnaud Fligny 59ème). 14èmede cette 2èmeétape après la 13èmeen ouverture, il serait grand temps qu’Anthony Vasseur vienne à la rescousse et que les autres acteurs haussent leur niveau de performance, sinon la fin de saison risque d’être stressante. N’oublions pas que sur une compétition disputée en 4 étapes, nous sommes déjà à mi-championnat !

Le podium de la D2 Masculine

 

D1 féminine : malgré une légère baisse globale, Cambrai a le sourire

 

Nos 4 clubs en compétition ont connu une étape très similaire, à savoir que chacun d’entre eux a fait un peu moins bien qu’à Paillencourt. Les plus déçues seront sans doute les Montreuilloises pénalisées par une erreur excusable de la débutante Julie Sylvain, disqualifiée. Comme d’habitude, Claudine Podvin a assuré (23ème), restait aux autres à tout donner pour compenser ce coup du sort. Avec une 8èmeplace à la clé, les Montreuilloises s’en sortent sans trop de dommages.

Elles sont immédiatement suivies au classement de l’étape par les COTistes. Avec les trois mêmes filles qui assurent le classement, à cette différence que, cette fois, c’est Marie-Charlotte Huysentruyt, 28ème, qui a été la plus rapide.

Comme au COT, le classement de Lys Calais repose sur trois éléments de base. Par rapport à Paillencourt, chacune d’entre elles a été un peu moins bien, à l’image de leur leader Florence Cucheval 36ème. La position du jour : 11ème.

Le club le mieux classé, et sans aucun doute le club régional leader depuis les départs des athlètes « européennes » du COT, a encore une fois été Cambrai : 5ème. Une fois de plus, elles se sont montrées très homogènes : Fanni Soos 14ème, Emma Claisse 17èmeet Sophie van der Most 18ème. Les « Européennes » (une Hongroise, une Belge, une Néerlandaise) sont désormais dans le camp cambrésien. 5 équipes se détachent clairement dans ce championnat à deux vitesses. Cambrai en fait partie. Serein sur son avenir, il va donc désormais pouvoir ambitionner d’aller décrocher le podium sur une étape.

 

D1 masculine : Noyon tient son podium

 

Assez frustrés d’avoir laissé le podium aux Meldois pour 3 petites places lors de la première manche, les Noyonnais comptaient profiter cette fois d’un effectif amoindri chez leurs principaux adversaires pour prendre leur revanche. Etant entendu que Metz et Gonfreville (même si ce dernier était également diminué) sont intouchables. L’objectif a été atteint, grâce à Emile Blondel-Hermant 6ème, Thibaut Humbert 18èmeet Mickaël Chaumond 21ème. Certains clubs ont sombré à Parthenay, comme Meaux 7èmeet surtout Evreux 15ème. Bonne aubaine pour les Picards qui rêvent de transformer ce podium d’étape en un podium général en septembre prochain.

Podium D1 Masculine

Si cette prestation d’ensemble est belle et si la 6èmeplace d’Emile ne l’est pas moins, que dire du numéro de Nicolas Baroux ! Le Messin Yohan Le Berre a été le premier à prendre son envol dès l’entame du vélo et, un peu plus tard, Nicolas Baroux a attaqué lui aussi. Il sera certes repris à pied par le « missile » Benjamin Choquert, mais sa 3èmeplace individuelle constitue une grande première dans les annales du club. Julien Dequidt et David Leclercq, respectivement 36èmeet 48ème, sont malheureusement assez loin, ce qui ne permettra pas au COT de faire mieux que 9ème. Mais deux rangs de gagnés par rapport à Paillencourt et un homme sur le podium, cela constitue néanmoins un bilan très positif.

 

Pour la prochaine étape, on retrouvera nos clubs en Vendée, à Vairé. Dans deux petites semaines. D’ici là, espérons que Nicolas Baroux sorte le grand jeu à Douai ce dimanche, sur le Championnat de France L…

 

Eric Cattiaux

Classements détaillés sur chronospheres.fr