Duathlon de Paillencourt : les épreuves Open

Positionnées dans le programme après les épreuves du Grand Prix, on pouvait craindre que les épreuves open seraient moins passionnantes. Mais il n’en fut rien. Même si on regrettera que la densité chez les jeunes ait été moins forte qu’escomptée. Les raisons à cela ? Le calendrier, d’une part : ce Championnat Régional et Départemental était coincé entre l’épreuve sélective pour les France une semaine plus tôt à Houdain-lez-Bavay et les France deux semaines plus tard à Bondoufle (91). D’autre part, l’absence de deux ténors, les Gravelinois Florent Lefebvre et Audrey Ducornet, retenus par des tests avec l’équipe de France. Enfin, la présence de quelques uns d’entre eux, chez les Gravelinois par exemple, au sein des équipes alignées en Grand Prix.

Raphaëlle facile, Matisse battu

Bien que certains aient choisi de ne pas « doubler » après Houdain, ce sont malgré tout un peu les mêmes qu’on retrouvait en tête chez les Minimes sur le duathlon XS : Matisse Lacroix (Liévin), Léo Dusart (TL 59) et Baptiste Lenoir (COT) plus quelques autres, et tout ce petit monde allait se disputer la victoire sur les 1500 mètres de l’ultime course à pied. Et là, les cartes furent redistribuées. Baptiste Lenoir prenait sa revanche : 5ème à Houdain après avoir concédé du temps à vélo, il faisait parler sa vitesse à pied pour l’emporter, devant l’Amiénois Nathan Merciris, Matisse Lacroix et Léo Dusart.

En revanche, chez les filles, pas de changement. Qui aurait pu l’emporter si ce n’est Raphaëlle Lucas ? Bien que ressentant une petite douleur, elle n’avait pas hésité à s’aligner et elle a encore dominé les débats. On ne pourra s’empêcher d’établir un parallèle entre la petite perle de Lys Calais Triathlon et Audrey Ducornet avant elle : toutes deux font jeu égal avec les garçons. La preuve ? Raphaëlle a signé à Paillencourt le 3ème meilleur temps sur la 2ème à pied. Voilà pour la comparaison avec les garçons. Par rapport aux filles, c’est principalement à vélo qu’elle a pris du temps. A titre d’exemple, sa dauphine, Capucine Rolin (COT), a mis quasiment 1 minute de plus dans cet exercice ! Plus forte à pied comme à vélo donc, elle ne craint personne au niveau régional. Reste à voir si elle sera capable de rivaliser avec des filles plus âgées qu’elle au niveau national.

Bienvenue chez les Ch’tis, Quentin !

Place ensuite au duathlon S. Les distances sont courtes : 4 / 21 / 3. Pas de gros écart, donc, à l’issue de la 1ère à pied. Un trio allait néanmoins partir à vélo, réduit à un duo ensuite, composé de Quentin Barreau (Montpellier Triathlon) et Pierre Brohez (Girondins de Bordeaux). Eh oui, l’épreuve open a attiré de nombreux athlètes hors région. Le plus capé est sans conteste Quentin Barreau, athlète qui a l’expérience du Grand Prix de Triathlon et obtenu d’excellents résultats individuels, comme un titre de Champion de France d’Aquathlon en 2015 et une place de 13ème au dernier Championnat de France de Triathlon disputé en septembre.

Les deux fuyards ont collaboré à vélo, ce qui leur a permis de conserver une marge suffisante à T2. Et il valait mieux qu’ils coopèrent, car, derrière, Cyril Chambelland (COT) roulait fort, emmenant dans son sillage un paquet dans lequel figuraient des jeunes de son club comme les frères Saint-Omer.

A T2, Quentin Barreau enchaîna rapidement à pied alors que Pierre Brohez avait les cannes raides. La victoire se joua à ce moment. Derrière, Wilfrid Lemère (Mont-Saint-Aignan) alla chercher la 3ème place qu’il occupait déjà à T1 avant de lâcher prise à vélo. Puis vint Andréa Collus , le Reimois. Les régionaux ? Ils prirent les places suivantes, avec un joli tir groupé du COT : Virgile Saint-Omer 5ème, Louis Thomas 6ème et Corentin Saint-Omer 7ème.

Renseignement pris, ce qui avait incité Quentin Barreau à s’inscrire au Duathlon de Paillencourt est le fait qu’il a emménagé à Lille. On devrait donc avoir le plaisir de le revoir sur quelques épreuves régionales cette année, voilà qui va ajouter un peu de piment !

La tribu Le Bihan

On connaissait le père, Christophe, et la mère, Laure, qui ont connu une belle carrière sur les Grands Prix et différents Championnats de France. On a découvert le fils, Krilan, sacré champion de France junior l’an dernier. A Paillencourt, on a découvert la fille, Loanne, cadette, qui l’a emporté. Elle est partie à pied, en compagnie d’une autre cadette, la Cambrésienne Coralie Driss. Ensuite, elle s’est montrée plus forte et aussi plus opportuniste à vélo. « Elle est habituée à s’entraîner à vélo avec des garçons, nous confiera Krilan. Elle a donc réussi à se faire une place dans un bon groupe de garçons alors que Coralie a sauté ».

La Cambrésienne allait ensuite le payer très cher, puisqu’elle terminera à près de 5 minutes et à la 7ème place ! Un ton en-dessous à Houdain, la Liévinoise Elsa Notebaert (encore une cadette !) s’empare de la 2ème place au scratch, devant Sophie Caron (Lys Calais).

Les lauréats du 1er Championnat des Hauts-de-France sont :

Minimes : Baptiste Lenoir (COT) et Raphaëlle Lucas (Lys Calais)

Cadets : Virgile Saint-Omer (COT) et Elsa Notebaert (TC Liévin)

Juniors : Lucas Lejay (Cambrai) et Emilie Pereira (Astre Creillois)

Et les champions départementaux :

Benjamins : Matteo Schabaille (TL 59) et Clotilde Catteau (Cambrai)

Minimes : Léo Dusart (TL 59) et Juliette Waeles (TL 59)

Cadets : Boris Blanc (Villeneuve d’Ascq) et Coralie Driss (Cambrai)

Juniors : Lucas Lejay (Cambrai) et Axelle Mabille (Wasquehal)

Eric Cattiaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *