Les Villeneuvois s’imposent enfin à domicile

Deux grosses équipes ont pris un départ matinal sur ce premier triathlon de la saison : Team Go Fast Armentières (Maxime Harzig, David Cambré, Nicolas Gosse, Timothée Watier et la recrue Luc Mathys), puis VA Tri (Rémi Vasse, Kevin Senotier, Valentin Druard, Boris Blanc, Romain Hidden). Avec des temps sensiblement égaux sur 750 m de natation, puis 20 km de vélo, c’est sur 5 km à pied que les locaux allaient prendre l’avantage : 34″  à l’arrivée.

A partir de là débutait pour les athlètes locaux une longue, longue attente. Les équipes engagées étaient nombreuses et certaines partaient donc beaucoup plus tard, en fin de matinée. Certes, les autres clubs performants de la région et habitués à réussir sur cette épreuve comme Gravelines et le COT ne se présentaient pas cette fois avec tous leurs meilleurs éléments, loin s’en faut. Mais ils allaient bénéficier de conditions météo bien plus avantageuses. En effet, la pluie était tombée avant les premiers départs, rendant la chaussée glissante et obligeant Villeneuvois et Armentiérois à faire preuve de prudence à vélo. Ensuite, lorsque le soleil est revenu et après que le macadam a séché, on estimait à près d’une minute le temps théorique que Gravelinois et COTistes allaient gagner par rapport à leurs adversaires. Et, bien sûr, lorsqu’ils apprirent que le COT avait fait le meilleur temps vélo, les Villeneuvois – habitués au podium mais avides de victoire – se mirent sérieusement à douter. Mais les COTistes n’avaient pas dans leur effectif les armes nécessaires pour rivaliser à pied. Inversement, dans le même temps, les juniors gravelinois finissaient fort pour se hisser sur le podium. Derrière Villeneuve d’Ascq, Armentières et Gravelines venaient ensuite, dans l’ordre, le SC Abbeville, les juniors de Lys Calais, le COT et les « gentlemen » vétérans du RC Arras.

Podium des équipes masculines

A défaut de l’emporter chez les messieurs, les Armentiérois s’attachèrent à encourager les filles. Lesquelles n’eurent aucune difficulté à écraser la concurrence, avec seulement trois éléments au départ (donc une part de risque), mais quels éléments : Olivia Peytour, Elsa Maddi et Inès Ducrocq ! Le podium était complété par les Villeneuvoises et les Gravelinoises.

Les équipes de la Team Go Fast Armentières

Dans la compétition mixte, Lille Triathlon eut beau faire jeu égal à vélo et effectuer une rapide course à pied, le temps concédé sur la natation et la première transition leur avait quasiment ôté toute chance de titiller « Tonton Sam » (Cucheval) et ses poulains de Lys Calais Triathlon.

L’après-midi allait ensuite fait la part belle aux jeunes et au soleil revenu en force. Quel bonheur, après ces longs mois emmitouflés dans les doudounes, de pouvoir assister à des compétitions sportives en étant vêtus d’un simple tee-shirt !

Sur le XS, le minime liévinois Matisse Lacroix, déjà vainqueur à Houdain-lez-Bavay en duathlon, s’est imposé. Ses poursuivants dans sa vague, Elouan Poutrain (Lys Calais) et Lucas Petit (Liévin) ont quant à eux été éjectés du podium par deux athlètes seniors partis dans la suivante. De même, la minime  Jade Barthélémy (Lys Calais) conservait la victoire grâce à une excellente course à pied et en dépit de la prestation de  la junior cambrésienne Nolwenn Guilleman dans la vague suivante.

Hippolyte Lacroix (Liévin) et Louanne Lefebvre (Gravelines) s’imposent chez les 10-13 ans, Hugo Dubois et Téa Beauvisage (tous deux licenciés à Cambrai) chez les 6-9 ans.

Rappelons pour conclure que les 7 premiers clubs masculins et féminins classés sur l’épreuve contre-la-montre sont qualifiés pour la Coupe de France qui aura lieu à Montceau-les-Mines en octobre prochain, auxquels s’ajoutent les clubs évoluant en D1 et D2 qualifiés d’office : TC Liévin (garçons et filles) et Team Tri Baie de Somme (garçons).

Eric Cattiaux