Vairé : Ils ont dit

Les cadres des clubs participant au Grand prix de Duathlon sont-ils satisfaits de leur étape vendéenne ? Ecoutons ceux qui ont bien voulu nous répondre.

 

Olivier Carrier (TC Montreuil) :

 

« Une fois de plus, une grande satisfaction après cette 3ème étape à Vairé, l’équipe continue son apprentissage et ne cesse de progresser.

L’équipe était composée de : Claudine Podvin, Julie Sylvain, Cléa Lelièvre, Mathilde Cottel et Stéphanie Le Besq.

La course fut exigeante à cause de la chaleur et du format de l’épreuve, qui était inconnu pour les filles avec un format multi-enchaînements et du coup 4 transitions à gérer (point à travailler cet été lol ).

Julie réalisera le meilleur chrono sur la 1ère cap et du coup rentrera dans l’air de transition en tête. Une mauvaise transition la condamne dans le 2ème groupe à vélo.

Malgré l’abandon de Mathilde (gros coup de chaud sur la partie cap), l’équipe reste solide et groupée.

Au final, les filles se classent 16ème Julie, 17ème Claudine, Stéphanie 22ème et Cléa 43ème, ce qui permet de terminer à la 5ème place de l’étape et ainsi consolider la 6ème place au classement général. »

 

Julien Dequidt (COT) :

 

« Un beau soleil, de la chaleur, un peu de vent, un format vraiment spécial  1,4/10/2,8/10/1,4.

 

Chez les femmes, un  bon mélange local  fut la bonne recette. Lucie Lang, Margot Lys, Elise Vanhamme pour la jeunesse , Frédérique Chambelland et Sophie Meuret pour l’expérience.

Un peloton d’abord en file indienne à T1 puis disséminé en petits groupes. Un écrémage naturel s’opérera tout au long de la course.

Lucie a pu se hisser dans le top 20,  19ème.  Elise et Sophie ont suivi dans le top 30.

6ème au général de l’étape ! Inespéré et  rassurant, elles sont magnifiques !

 

Chez les hommes, même recette, Nicolas Baroux, Nicolas Baroux, David leclercq, Corentin Saint Omer et Julien Dequidt. Un double Nicolas évidemment !

Un peloton ultra  compact à T1, un bordel monstre pour charger 80 bonshommes sur des vélos en moins de 30 secondes, mais ouf !, sans chute !

Je peux réutiliser le mot écrémage tellement la partie vélo fut intense. Corentin en fera les frais assez rapidement,  Julien aussi ensuite (affaibli par une grosse chute vélo 8 jours auparavant). Mais à se demander si ce n’est pas Nicolas qui a explosé l’allure en tête de peloton !

En effet, il s’extirpe avec entre autres Mr  Le Berre et Mr  Choquert et se permet le luxe de ne pas les lâcher sur la dernière CAP. Une seconde  3ème place remarquable pour Nico ! David réalise une bonne course et finit 30ème. Julien seulement 52ème. Cette 3ème place individuelle de Nico vaut de l’or pour l’équipe, puisqu’elle se classe 8ème de l’étape. »

 

Max Lagant (Team Noyon) :

 

​ »En l’absence de Thibaut Humbert et Mickaël Chaumond indisponibles pour cette épreuve et de Matthieu Diveres (fracture du poignet), nous savions que cette manche serait probablement la plus compliquée de ce début de saison.
​Au départ de l’épreuve, Emile Blondel-Hermant, Jan Vervaet, Stany Paumier et deux néophytes sur le GP avec Thomas Schuh et Guillaume Le Mouhaër.
​Superbe course d’Emile qui pose le vélo avec le groupe de tête composé de cinq athlètes, longtemps troisième derrière Benjamin Choquert et Yohann Leberre, Emile terminera 4ème de ce GP derrière Nicolas BAROUX du COT.
​Emile signe ici son meilleur résultat sur GP et se rapproche de la boîte qui n’est plus très loin.
​Jan Vervaet  29 et Guillaume Le Mouhaër 38 viennent compléter le classement par équipe à la 7ème place sur cette manche.
​4ème du clssement général provisoire mais à égalité de points avec Meaux  et un point devant Palaiseau, la fin de saison devrait être palpitante pour les Noyonnais. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *