Une saison de D1 de Duathlon qu’on est pas près d’oublier

Voici la chronologie d’une journée organisée au Bois de Boulogne à Paris. Au menu : quatre finales de Championnats de France des Clubs de Duathlon. Et le meilleur fut pour la fin…

 

10.30 : D3 masculine

18 clubs engagés dont 4 de « chez nous » : Beauvais, Côte d’Opale, Lys Calais et Cambrai. Le COT, 3ème à Noyon en 2017, a nettement moins bien réussi sa finale 2018. Il faut dire que la composition de l’équipe était assez différente. Un garçon a participé aux deux finales et performé sur la deuxième, puisqu’il s’est classé 4ème : Virgile Saint-Omer, le champion de France cadets. Le vice-champion de France était présent lui aussi, sous les couleurs de Lys Calais. Mais Kilian Carpentier se classera seulement 22ème et son club 11ème, deux rangs devant le COT. C’est Cambrai qui gagne la « compétition » régionale. 10ème, les Bleus doivent leur supériorité.  à peu de choses : la meilleure place du 3ème athlète. Le meilleur d’entre eux aura été Pierre Ludwiczak, 31ème. Autant dire qu’aucun de nos clubs n’aura brillé cette année. Mais laissons à nos jeunes le temps de grandir : Cambrai a aligné 2 cadets et 2 juniors, Lys Calais 3 cadets et 1 junior, et le COT 2 cadets. Le cas de Beauvais est assez différent. L’équipe était plus expérimentée et bâtie autour de Victor Debil-Caux. Tout allait bien pour celui-ci avant qu’il n’hérite d’une disqualification à T2 pour avoir été surpris en train de rouler du mauvais côté de la chaussée. Dura lex, sed lex ! Sans leur leader, les Rouges se classeront à une bien modeste 16ème place.

 

 

12.30 : D2 féminine

Disons les choses sans détour : sur ce qu’on avait vu lors de la demi-finale à Lomme, on savait pertinemment que les représentantes du Triathlon Littoral 59 seraient en difficulté. Mais elles ont tenu à être là et elles pourront dire : nous avons participé à une finale nationale ! Par contre, Noyon, vainqueur devant Palaiseau en avril dernier, nous avait laissé une bonne impression. Sauf que le niveau de cette finale était très différent de celui de la demie. Et que, si Cassandre Pelcef a assumé son rôle de capitaine en finissant 13ème, les deux jeunes athlètes qui l’accompagnaient étaient trop tendres et les Oranges rateront le top 10.

 

 

14.45 : D1 féminine

A qui la meilleure place régionale en fin de compte ? Il était étonnant de constater qu’avant cette finale, les quatre clubs se suivaient : Montreuil 5ème, COT 6ème, Cambrai 7ème et Lys Calais 8ème ! Un seul changement interviendra sur la finale, et il était attendu : Cambrai sera meilleur. Avec un beau tir groupé signé Sophie van der Most 17ème, Kelly Decaluwé 20ème et Emma Claisse 24ème. Même si on attendait mieux de Sophie mais aussi de Fanni Soos seulement 37ème, la 5ème place sur l’étape a remis les Cambrésiennes au niveau de leurs prestations de début de saison. Les Montreuilloises, bien emmenées par Julie Sylvain efficace à pied (14ème et 1ère ch’ti), se classent 7ème, devant le COT 8ème et Lys Calais 10ème. Mais au général, ce sont les Montreuilloises qui terminent premières régionales à la 5ème place. Etonnant, non, pour un club issu de D2 ? Un grand bravo à elles. Elles devancent le COT 6ème, Cambrai 7ème (qui regrette amèrement son DNS des Herbiers) et Lys Calais 8ème. Ces équipes féminines sont une très belle satisfaction cette saison. Avoir pour la première fois 4 clubs à ce niveau et les voir tous se classer entre la 5ème et la 8ème place, on pouvait difficilement espérer mieux !

 

 

16.45 : D1 masculine

Mais d’autres satisfactions, que dis-je, d’autres performances, d’un niveau encore supérieur, allaient venir des garçons du Team Noyon Triathlon et de Nicolas Baroux.  Les Picards sont venus à Paris avec l’ambition de battre Palaiseau (4ème, même nombre de points), Meaux (5ème à 1 point) et Montluçon 6ème à 4 points pour être sûrs de finir à la 3ème place de ce Championnat. Ils l’ont fait, et avec la manière, s’il vous plaît ! Mickaël Chaumond, étincelant, s’est classé 11ème, Emile Blondel-Hermant 13ème et Thibaut Humbert 21ème. Soit un total places de 45 points, alors que le premier rival du jour, Montluçon, en affiche 65 ! Ce podium des Noyonnais est bien sûr inédit, historique, et la joie était grande chez les athlètes comme chez ceux qui les encadrent.

Team Noyon Triathlon 3ème du classement final

L’autre perf est individuelle et elle est à mettre une fois de plus à l’actif de Nicolas Baroux qui a encore été  monstrueux. Il a su se placer dans le pack des favoris à pied, puis sortir à vélo pour aller chercher Yohann Le Berre parti en solo, avant de sortir une bonne course à pied pour s’adjuger la 2ème place à seulement 16″ du vice-champion du Monde. 11ème à Paillencourt, 3ème à Parthenay, 3ème à Vairé, 1er aux Herbiers, 2ème à Paris. Avec de telles performances, Nico commence à attirer les regards des entraîneurs de l’équipe de France. Mais aussi ceux des présidents de grands clubs…

Le podium masculin

Malheureusement cette réussite individuelle sera ternie par le fait que le COT ne sera  pas classé à l’arrivée. Partis à trois, Nicolas donc, plus Valentin Damman et Julien Dequidt, ils termineront à deux seulement suite à l’abandon de Julien. Le club devra se contenter de la 11ème place du Championnat.

 

Pour résumer : avec le beau tir groupé des clubs féminins, l’exploit collectif de Noyon et les performances personnelles de Nicolas Baroux chez les messieurs, cette saison de D1 aura été vraiment exceptionnelle.

 

 

Eric Cattiaux

 

 

Classements sur prolivesport.fr