Ils ont dit

Max Lagant, Team Noyon Triathlon :

 

« C’est fait !!! Et bien fait. L’objectif de début de saison était le top 5, mais très vite nous avions revu notre objectif à la hausse et nous avions dans un coin de la tête le podium final à Paris.
A la bataille tout au long de l’année, et avec 4 équipes en 3 points au départ de cette dernière manche, il allait falloir jouer serré, d’autant plus que Montluçon et Meaux avaient sorti la grosse équipe (comme nous) ; seul Palaiseau semblait un peu diminué avec l’absence de Léon Chevalier.
Au final, une course d’équipe plus que solide avec une très bonne T2 qui permettait à tous de partir bien placés sur la dernière course à pied. Il ne restait plus qu’à tenir sur ce dernier 2.5km …

Dans la zone d’arrivée, je scrutais les maillots  : Metz, COT, Metz, Gonfreville…. Puis, quelques places plus loin, le premier Noyonnais MIckaël Chaumond suivi d’Emile Blondel-Hermant et de l’inusable Thibaut Humbert.

Délivrance  ! Montluçon, Meaux et Palaiseau n’avaient pas encore placé leurs trois hommes, c’était fait  : 3ème de l’étape et surtout 3ème du général !!! C’est un peu le titre pour nous, Metz et Gonfreville étant tellement intouchables.

Bravo à toute l’équipe qui s’est battue toute l’année (avec une manche difficile pour nous à Vairé) et rendez vous l’année prochaine pour essayer de confirmer. En attendant, on savoure… »

 

 

Julien Dequidt, Côte d’Opale Triathlon :

 

« Un parcours de course à pied au cœur du Bois de Boulogne splendide. Le circuit vélo était aussi génial, en étoile, avec pas moins de 32 virages et relances sur les 22km de distance. Une belle densité du côté des concurrents, afin d’en découdre pour les classements par équipes qui ne sont  pas encore vraiment définis.

Nos féminines ouvraient le bal sous le soleil parisien. Avec au départ Constance Minet, Aurore Swidurski, Lucie Lang, Marie Charlotte Huysentruyt et Lou Lenoble.

La partie pédestre lancée, Lucie et Constance allaient prendre le vélo pour la 20ème place. Aurore suivait pour la 30ème, Marie et Lou, pas loin non plus.

Le vélo commençait en petits groupes  pour terminer en 2-3 gros pelotons. Notre équipe était scindée en deux.

Il faudra attendre la dernière càp pour connaître le verdict  final.  Lucie et Constance vont alors chercher de très belles 22ème et 26ème places. Marie, 31ème, revenue sur Aurore 35ème, et Lou finalement 49ème.

Cette finale nous révèle une équipe solide sur ses bases, de l’homogénéité, et toujours cette joie de courir ensemble. Elles terminent 8ème de l’étape et  6ème au général.  Plus qu’un maintien avec du 100% local.

Au tour des hommes,  une fois de plus la composition de l’équipe fut difficile. Nicolas Baroux, Valentin Damman et moi-même allons prendre le départ à trois une nouvelle fois.

La densité du peloton nous laisse peu de place sur la course à pieds. Nicolas va caracoler dans les dix premiers du bloc. Moi après le milieu et Valentin un peu à l’arrière.

On part à vélo, ça s’emballe très vite, Nicolas va au bout de deux, trois kilomètres rejoindre Le Berre accompagné de Guerbeur, soit deux Messins partis en éclaireurs. Pendant ce temps-là, j’allais rejoindre le gros pack qui  est en train de perdre ces trois premiers cités. Valentin suit derrière dans un petit groupe.

Vers la dernière partie cycliste, l’espoir de classer l’équipe s’envole. En effet je casse ma chaîne sur une relance…  Il nous reste le seul suspense, mais pas des moindres, de voir Nico tenter une nouvelle victoire en posant le vélo. Le spectacle a été à la hauteur, mais Yoann Le Berre finit par s’envoler à pieds, Nico splendide deuxième !

L’équipe ne sera pas classée sur l’étape et terminera 11ème du général.

On peut avoir quelques regrets  sur l’état de notre effectif, et la malchance en course, mais finalement la journée a été ensoleillée par Nico.

Place à la Cup dans quelques jours pour le clap de fin. »