Première d’Hugo Winock à Hénin

Les progrès du junior du COT (il a tout juste 19 ans) avaient déjà pu être mesurés, cette fois, ils ont débouché sur une première victoire. Avec une logique mathématique implacable, puisque Hugo s’était classé 3èmeen 2017 puis 2èmeen 2018 à Hénin-Beaumont. Victoire inédite donc, mais attendue. Tout aussi prévisible était celle de la Liévinoise Elsa Notebaert, elle aussi junior, déjà gagnante il y a un an.

Nagera ? Nagera pas ?

Chaque année ou presque, ce premier triathlon tout en extérieur a pour terrain de jeu un plan d’eau à la température assez fraîche à cette époque de l’année. Cette fois, on a bien cru que les athlètes devraient disputer un duathlon. Le matin même, la température de l’eau affichait 13°, mais surtout, le thermomètre indiquait 7° pour ce qui est de l’air. Or, la réglementation sportive 2019 stipule qu’il faut tenir compte des deux relevés et qu’avec une eau à 13°, il faut que l’air soit à 11° minimum. Heureusement pour tous les amoureux du triathlon, mais aussi logiquement pour une épreuve sélective pour la demi-finale nationale des clubs de D3, le soleil a permis d’atteindre ce chiffre en fin de matinée. Avec toutefois un bémol dans cette satisfaction : l’eau allait rafraîchir les ardeurs de certains, et le vent allait durcir le vélo et provoquer de nombreuses cassures. Dans ces conditions, certaines transitions à T2 ont été délicates, retirer le casque et enfiler les runnings n’étant pas chose aisée quand les membres sont engourdis. 

Un fleuve pas si tranquille

S’il y a un club qui ambitionne de réussir cette saison en D3 et accéder à la D2 l’an prochain, c’est bien le Côte d’Opale Triathlon. Donc, les athlètes présents avaient la pancarte d’hommes à battre dans le dos. Certes, l’effectif n’était pas là au complet, car il a fallu composer avec la participation au Grand Prix de Duathlon à Parthenay le même jour, mais c’était la même chose pour plusieurs clubs.  

Tout démarrait à merveille pour le COT, avec trois hommes aux trois premières places au départ du vélo : Hugo Winock, Simon Duwat et Julien Férandeau. Mais la suite allait se compliquer. D’abord, Simon Duwat perdait le contact avec le pack de tête, puis il était victime d’une chute, à faible allure certes, mais qui allait quand même le meurtrir au niveau du coude. Puis, alors que les deux autres posaient le vélo en tête en compagnie du Gravelinois Guillaume Heneman et de l’Ebroïcien David Berthou, Julien Férandeau perdait du temps à son emplacement. Les positions n’allaient plus évoluer. Hugo Winock célébrait le poing levé sa première victoire, Guillaume Heneman prenait une 2èmeplace inattendue, le (jeune) vétéran normand la 3èmeet Julien Férandeau la 4ème.  Grâce à Cyril Chambelland qui avait pris le relai de Simon Duwat peu en verve donc, le COT remportait le « challenge » par équipes. Belle 2èmeplace pour les Cambrésiens qui mettent trois hommes dans le top 10 dont deux cadets et finissent sur les talons des vainqueurs, et 3èmeplace sans surprise pour les Gravelinois.

Hugo Winock du Côte d’Opale Triathlon Calais Saint-Omer

La meilleure sur toute la ligne

La course féminine a été dominée par Elsa Notebaert. La preuve : elle a signé le meilleur temps sur chaque discipline. Le cas de sa partenaire de club Léa Richard est bien différent. Seulement 6èmeà l’issue de la natation (en voilà une qui aurait sans doute préféré un duathlon !), la cadette a fait les efforts nécessaires et su prendre les bonnes roues pour remonter la Bordelaise Marion Cadet avant de la déposer à pied pour réaliser un joli doublé liévinois. Comme Léa, Margaux Bontant (Gravelines) terminait fort à pied pour ravir la 4èmeplace à Sophie Caron (Lys Calais). Malgré un beau tir groupé de Sophie Caron, Aubane Poutrain et Julie Desfontaine, Lys Calais Triathlon échoue de peu derrière les Liévinoises (Flavie Main 14ème) mais devance les Gravelinoises.

Elsa Notebaert du TC Liévin

Un XS en mode duathlon

Si la distance S a finalement pu être disputée sous forme d’un triathlon, le XS qui la précédait a été converti en duathlon. Une fois n’est pas coutume, les minimes se sont inclinés. Bien que moins rapide à la transition, Steve Vintaer a sorti une bonne course à pied pour devancer Mathis Mareschi (Cambrai), Noé Richard (Liévin) et Nathan Merciris (Beauvais). Chez les filles, Raphaëlle Lucas, l’autre championne de France pourtant annoncée n’a pas pris part à la course. Mais du côté du Lys Calais, il y a de la réserve chez les jeunes et c’est jade Aigouy qui l’a emporté devant la Gravelinoise Elise Jacquerie et la Liévinoise Inès Leuwers.

Saluons également les victoires de Camille Lavaut (Liévin) et Téa Beauvisage (Cambrai) chez les 10-13 ans et celles de Lucas Hubert (Houdain) et Zélie Jakobowski (Hénin) chez les 6-9 ans.

Eric Cattiaux

Classements sur oxybol.fr

Retrouvez quelques photos en cliquant ICI

1 commentaire sur “Première d’Hugo Winock à Hénin”

  1. Ping : Gravelines triathlon Hénin Beaumont - Gravelines triathlon

Les commentaires sont fermés.