Les cadets ont brillé aux France de Duathlon

Bondoufle a accueilli les Championnats de France de Duathlon le week-end dernier. Avec un programme modifié quelques jours avant les compétitions : tout le monde a couru dimanche.

On attendait Nicolas … et on a vu Claudine

Ce sont les adultes qui ont ouvert le bal dès 8 h 30. Retour à l’ancienne formule : un Championnat de France dissocié d’une étape du Grand Prix et regroupant l’ensemble des athlètes, quelle que soit leur catégorie.

L’an dernier, Nicolas Baroux s’était classé 5ème du Championnat individuel sur le Grand Prix de Paillencourt. C’est bien sûr sur les épaules du COTiste, leader chez les duathlètes dans notre région, que reposaient les espoirs de performance. Jusqu’à ce que le changement de jour ainsi que le passage en épreuve avec drafting autorisé ne l’incitent à renoncer au S pour mieux se préparer en vue du L de Douai. Où il fera partie des grands favoris.

Sans lui, les COTistes pouvaient nourrir l’espoir d’une médaille en V1 pour Cyril Chambelland mais sa modeste 49ème place au scratch fut insuffisante. Le podium était à sa portée, mais, gêné par une contracture, il n’a pas pu hausser le rythme. Quant à Corentin Saint-Omer, il s’est classé 35ème.

Ce sont finalement les Noyonnais qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu. Mickaël Chaumond est 16ème, Stany Paumier 38ème et 1er V2 et Raphaël Combat 45ème et 3ème V1. A noter également la médaille d’argent de l’inoxydable Michel Darras (TC Omois) chez les V5.

C’est pas mal, mais, désolé Messieurs, c’est une féminine qui a réalisé la meilleure performance. Claudine Podvin s’est hissée à la 8ème place au scratch. Elle est par là même occasion sacrée championne de France V1, comme il y a deux ans. Une autre Montreuilloise faisait partie du voyage : Christelle Lelièvre (32ème).

On attendait Florent … et on a vu Virgile

Chez les garçons, on imaginait bien Florent Lefebvre à la lutte avec les meilleurs. Même si l’on sait que passer dans la catégorie juniors constitue souvent une difficulté majeure, on se disait que celui qui l’avait emporté ici même et avait pris l’argent en triathlon l’an passé avait ses chances. Mais le Gravelinois ne fut jamais dans le coup et terminera à 2’20 de la tête. Il y a des jours comme ça. Dans cette catégorie juniors garçons, les meilleures places reviennent à Charles Franckaert 17ème (Beauvais) et Marin Pérard 18ème (Lys Calais).

Avant les juniors couraient les cadets.  Nos espoirs reposaient sur Virgile Saint-Omer. Pour sa 5ème place en 2017 et donc un an d’expérience en plus dans cette catégorie. Et là, lui et les autres ont fait sauter la banque : non seulement le COTiste l’a emporté, mais son dauphin n’est autre que Killian Carpentier (Lys Calais) et le Gravelinois  Thomas Gillodts intègre lui aussi le top 10 avec une belle 8ème place.

Pour en terminer avec les garçons, la course minimes a vu Elouan Poutrain (Lys Calais) se classer 25ème.

Podium Cadets avec Virgile Saint-Omer et Killian Carpentier

Ca passe pour Raphaëlle… pas pour Audrey

Pour la Gravelinoise Audrey Ducornet, le défi était identique à celui de Florent Lefebvre : montrer qu’elle était capable de monter sur le podium juniors après avoir fait ses preuves chez les cadettes. Elle aussi pourra nourrir des regrets. Mais pas pour les mêmes raisons. Il lui aura manqué 10 secondes. 3 filles sont parties ensemble à vélo, ont collaboré et se sont disputées les breloques. 10 secondes de moins sur la première course à pied et Audrey partait avec ces 3 adversaires et aurait eu toutes ses chances. Certes, elle se montra la plus rapide du groupe de chasse. Mais ce ne fut que pour aller chercher la 4ème place. Et la médaille en chocolat. Amer, le chocolat ! Satisfaction en revanche pour la Creilloise Emilie Pereira qui intègre le top 10.

On attendait aussi de voir à l’œuvre Raphaëlle Lucas (Lys Calais). Elle est certes toute jeune, mais dans une catégorie minimes plus accessible, elle avait toutes ses chances. Et elle n’a pas déçu : 2ème cette année, gageons qu’elle s’habillera de bleu-blanc-rouge en 2019. Dans une course qui ne s’est pas vraiment décantée, Raphaëlle a fait valoir sa vitesse à pied. On s’y attendait. Ce qui nous a peut-être davantage surpris, c’est une très satisfaisante 11ème place pour la Liévinoise Louise Delbarre.

Nos filles ont été peu en vue chez les cadettes au regard du classement, la mieux classée étant une autre Liévinoise : Léa Richard, 15ème. Mais il aurait pu en être tout autrement. 4 filles sont en tête à T1 et sur le vélo, dont Coralie Driss. Avant que la Cambrésienne ne chute dans un accrochage avec la future championne de France. Quel dommage !

Le bilan côté clubs

Que retenir de ce Championnat de France Jeunes ? Les bonnes performances d’ensemble de Lys Calais Triathlon (5ème chez les minimes filles et les juniors filles), du Triathlon Club de Liévin (4ème chez les cadettes). Gravelines Triathlon, à défaut de briller en individuel, se consolera avec la médaille de bronze chez les cadets. Quant au

Côte d’Opale Triathlon, sans ses meilleurs éléments sur les courses adultes, il peut s’enorgueillir d’avoir décroché une médaille d’or chez les jeunes.

L’avis des Conseillers Techniques de Ligue

Cyril Chambelland : « Le bilan est positif. Surtout avec Lys Calais Triathlon qui enregistre deux podiums avec des athlètes qui sont dans la 1ère année de leur catégorie. Je suis heureux de la consécration de Virgile qui est un garçon épatant. Il y a certes les déceptions concernant nos leaders, Florent, dans un jour sans, et Audrey qui rate le podium, et aussi Coralie qui a beaucoup progressé et a été malchanceuse, mais cette édition 2018 est néanmoins un bon cru. »

Jessica Degand :  » Charles est dans la continuité de son bon début de saison. Quant à Emilie, elles s’est entraînée différemment, et ça semble payer, sa 10ème place est une belle surprise. »

Eric Cattiaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *