Championnat de France de Bike & Run à Crépy

Une fois encore, les athlètes régionaux ont performé sur une compétition qui est leur spécialité. En voici la démonstration, chiffres à l’appui…

 

Plantons le décor tout d’abord. Crépy-en-Valois, dimanche matin, température négative, un peu de neige qui voltige. Brrrr… Reconnaissance : parcours gras, collant, exigeant. On ne pourra guère récupérer sur le vélo cette année. Mais, pour compenser ces difficultés climatiques, une chose essentielle : le parcours dessiné sur les chemins du Parc boisé de Géresme est superbe. Un vrai parcours de VTT et de cross-country 100% nature.

 

Jamais 2 sans 3

Dans l’épreuve féminine qui ouvrait le bal, Florence Cucheval, victorieuse en 2016 et 2017 avec Virginie Loyer, s’alignait cette fois aux côtés de Lina Level. On pensait que le duo qui s’était déplacé de Gray pourrait constituer un danger. Mais après un départ canon d’Adélaïde Girardot à pied, l’équipe franc-comtoise allait baisser pavillon. En fait, les sociétaires de Lys Calais Triathlon allaient dominer la compétition de la tête et des épaules, signant le meilleur temps sur chacun des quatre tours de circuit. Avec à l’arrivée pour Florence le bonheur de faire sien l’adage : jamais 2 sans 3 !

Un bonheur ne venant jamais seul, c’est le duo du Côte d’Opale Triathlon composé de Frédérique Chambelland et Sophie Meuret qui allait progressivement se défaire de la concurrence pour remporter le premier accessit toutes catégories confondues. Mais aussi, pour Frédérique, une grande première : après pas mal de titres régionaux tout au long de sa carrière sportive, un titre national chez les Masters. Un seul regret dans cette course féminine : l’absence au départ de deux binômes qui avaient toutes leurs chances de jouer les podiums : Claudine Podvin – Stéphanie Ringot (Montreuil) et Marie-Claude Debroux – Ingrid Grard (Valenciennes).

Dans cette compétition qui a rassemblé 12 équipes, le duo picard le mieux classé est celui des Creilloises Sandrine Jeuland – Frédérique Poillet qui se classe 8ème.

Lyna Level et Florence Cucheval du Lys-Calais-Triathlon
Frédérique Chambelland et Sophie Meuret du COT

 

1 seule médaille en mixte

L’épreuve mixte nous a moins fait vibrer, dans la mesure où nos représentants pouvaient difficilement jouer la gagne. Il y a quelques semaines de cela, on misait beaucoup sur le duo Marie-Charlotte Huysentruyt – Antoine Saison. Ce dernier étant blessé, il fut remplacé par Simon Duwat. Ce duo inédit du COT ne se classera que 7ème, devançant de deux places le binôme creillois Emilie Pereira – Valentin Bouvier. En fait, la satisfaction dans cette catégorie viendra du TC Montreuil, 4ème au scratch et médaillé d’argent chez les Masters, avec Julie Sylvain et Olivier Carrier.

Podium Masters Mixtes

2 sur 3

Les principales forces en présence chez les messieurs ? Une très intéressante opposition entre l’expérience du COT, avec les champions de France en titre David Leclercq – Julien Dequidt et le plus titré de la discipline Cyril Chambelland accompagné de Nicolas Baroux, et, de l’autre côté, la fougue, le talent, la jeunesse de deux athlètes auteurs d’une très belle saison 2017 sur le Grand Prix de Duathlon : le champion de France junior Krilan Le Bihan et son pote Léon Chevalier de l’US Palaiseau. Et alors qu’on s’attendait à une course incertaine, elle fut limpide. Les Franciliens firent la course en première position, Leclercq-Dequidt en deuxième et Chambelland-Baroux en 3ème. Rien à faire pour les Ch’tis cette année : ils ne furent jamais en mesure d’inquiéter ceux qui ont donc décroché un fabuleux jackpot : première participation et premier titre ! On se satisfera néanmoins de la présence (comme l’an passé) de deux binômes du COT sur le podium toutes catégories. On saluera aussi le bon comportement des Bauvaisiens Pierre et Mathieu Bourlet 7èmes.

Podium toutes catégories

 

La 4ème sera la bonne

Si la course à l’avant fut claire, avec des positions bien établies et des écarts non négligeables entre les costauds, la lutte pour l’or chez les Masters fut, cette année encore, indécise et palpitante jusqu’au bout. D’un côté, les frères Thesse du COT : déjà trois médailles d’argent à leur actif, deux en « Elite », une en Masters. De l’autre, le vainqueur 2017, Michel Lelièvre, associé à un nouveau venu au club montreuillois, Stéphane De Paula. Quel chassé-croisé ! Les Montreuillois, distancés sur la course à pied initiale, reviennent à hauteur à l’issue de la première boucle. Ils reperdent du temps sur le 2ème tour… qu’ils reprennent dans le 3ème. A l’attaque de la dernière boucle, ils sont ensemble. Mieux même : à quelques hectomètres de l’arche d’arrivée, on voit Michel Lelièvre tout donner à vélo pour remonter sur son partenaire et ses rivaux. Mais, au final, ce sont David et Yann Thesse, sans doute un poil plus frais, qui devancent leurs adversaires de 6 secondes. Autant vous dire qu’ils étaient ravis, les deux frangins, sacrés enfin champions de France ensemble.

Podium Masters

Chez les messieurs, encore plus qu’ailleurs, nos régionaux auront été impressionnants : 6 équipes aux 7 premières places. Dommage qu’ils fassent entre 2 et 7…

Eric Cattiaux